Anecdote : vos émotions par un duo de photographes… émus

Quand on choisit un photographe pour son mariage on peut s’attendre à ce que certaines émotions soient captées par son appareil photo et que d’autres soient manquées, c’est inévitable…

Mais quand ce sont deux photographes qui vous suivent, toutes les larmes sont saisies, et certaines deux fois !

L’exemple typique ici, sur le mariage d’Alexandra et Benjamin en l’église de Garlin. Chacun de vos deux photographes préférés saisit l’instant,  mais photographie également l’autre saisissant l’instant.

larmes de la mariée dans l'église - couleurs larmes de la mariée dans l'église - Noir et Blanc

Un petit couac dans notre duo de photographes à « l’organisation sans faille » ?

Nous pensons que non. En effet, si nous nous faisons le plus discret possible afin de nous faire oublier et de ne pas paraître sur les photos de l’autre, nous acceptons tout à fait d’y figurer de temps en temps. Après tout,  nous sommes aussi des acteurs et des témoins privilégiés du mariage, nous suivons les mariés toute la journée, il est plus que probable que ceux-ci auront des souvenirs de nous, alors pourquoi pas quelques images…

Sur un autre mariage, nous avons par exemple inclus dans notre reportage cette photographie. L’un de nous, visiblement ému par l’échange des consentements, abaisse l’appareil quelques secondes pour profiter de l’instant. L’autre le photographie, c’est une anecdote méritant d’être rapportée n’est-ce pas ?

le photographe ému




Facebook       Google+


Gardères & Dohmen sont classés 37ème International et 2ème France par L'International Society of Professional Wedding Photographers en 2017.
Gardères & Dohmen are in the ISPWP TOP 100 Wedding Photographers 2017


Regard d'Auteur SIGMA ISPWP Fearless WPJA
Mentions Légales