La recette : le sac photo de mariage

Aujourd’hui nous succombons à la mode consistant à dévoiler les entrailles de notre sac photo, non pas que nous soyons particulièrement technophiles – la suite vous le démontrera – mais nous apprenons beaucoup du contenu des sacs de nos confrères et nous nous sommes dis que cela pouvait apporter un éclairage intéressant sur notre philosophie de travail.

Disons le tout net, nous vous proposons un instantané de notre sac photo… La composition de celui-ci tend à varier quelque peu au fil du temps. Mais les grandes lignes sont là : légèreté, discrétion, professionnalisme.

Le choix de Damien

Sac photo de Damien Dohmen

Ce sac est pour moi l’essentiel pour les reportages de mariages. L’appareil autour du cou et le sac en bandoulière avec les objectifs à l’intérieur me confèrent une grande mobilité sans jamais me soucier de savoir s’il me manque quelque chose, tout en étant le plus discret possible. Je rajoute bien évidemment quelques cartes mémoires dans mes poches, ainsi que des batteries supplémentaires.

Canon 5D Mark III : Un appareil plein format avec une grande capacité d’adaptation à chaque situation et une compacité raisonnable. Un second boîtier viendra d’ici peu compléter mon sac (Canon 6D).

Canon EF 24mm f/2,8 IS USM : un petit objectif extraordinaire ! Il est ultra compact, discret, réactif et offre un angle de vue que j’adore ! Il permet de bien détacher le sujet avec sa grande ouverture tout en ayant un plan très large. Il ne me sert pas sur tout le mariage mais pour certaines prises de vue. C’est par ailleurs mon objectif fétiche en paysage, et je ne prends souvent que lui quand je pars faire du paysage.

Exemple 24mm-1

Sigma 35mm f/1,4 Art : Mon objectif de prédilection. Si je ne devais en avoir qu’un, ce serait celui-ci. Il correspond à ma vision du monde, à ma sensibilité. Il permet de faire des prises de vue tout en gardant le contexte du sujet (c’est pour moi essentiel de garder le contexte, le lieu ou l’environnement dans une photo). Sa grande ouverture me permet d’avoir des prises de vue plus artistiques et de bien détacher les sujets. Je fais environ 70% de mes photos de mariages avec cet objectif.

Exemple 35mm-1 Exemple 35mm-2

Canon EF 85mm f/1,8 USM : Un petit objectif, maniable, qui permet de faire de jolies photos quand nous ne pouvons pas trop approcher. Idéal pour faire des portraits pendant les cocktails sans se faire voir et vraiment saisir les sourires, les regards, les rires et les émotions pendant un mariage. Il représente environ 20% de mes photos de mariages. J’apprécie aussi beaucoup cet objectif durant les séances de portraits.

Exemple 85mm-2

Exemple 85mm-1

Canon EF 100mm f/2,8 IS USM Macro : Un objectif macro pour prendre pleins de détails (bagues, décorations de tables, etc.), mais il est aussi très bon en portrait et remplace aisément mon 85mm dans certaines conditions, quand je veux des plans un peu plus serrés.

Exemple 100mm-2

Gaffer : Le gaffer est le scotch noir que j’ai mis sur la marque de mon appareil. Je souhaite être le plus discret possible. De plus, mon appareil ne me sert pas que professionnellement, et quand je fais de la photo par plaisir, j’ai envie d’être tranquille, surtout avec ce genre d’appareil, qui, nous ne le cachons pas, coûte un certain prix.

 

Le choix de Sylvain

Sac Photo de Sylvain Gardères

 Le sac présenté est le matériel me suivant partout en situation de reportage de mariage, la plupart du temps le sac est posé dans un coin, les appareils sont autour du cou, deux batteries et deux cartes mémoires dans les poches ainsi que le chiffon pour nettoyer les objectifs si besoin. Il reste donc dans le sac les deux autres optiques ainsi que le reste des batteries et des cartes.

Nikon D800e et Nikon D600 : deux appareils réglés avec des paramètres de prise de vue et d’ergonomie identiques pour ne pas s’y perdre. A chacun est assigné une focale spécifique. Le D600 avec le 28mm, le D800e avec le 50mm (ou le 85mm) : cette assignation est uniquement due au fait que les objectifs cités (du moins mes exemplaires) donnent de meilleurs résultats avec ces appareils. Le choix de la marque Nikon est due au hasard et non pas à certaines convictions quasi religieuses que l’on peut observer sur les forums. Cependant le D800e est un appareil à couper le souffle dont je ne me lasse pas…

Nikon 28mm f1.8 : cet objectif ne quitte jamais l’appareil, c’est le seul que je garde avec moi tout au long du reportage, il est relativement court (et donc discret), sa grande ouverture permet de travailler dans des endroits sombres (église) sans utiliser de flash. Son grand angle impose de « coller au sujet » pour des images qui impactent et des plans qui se détachent bien les uns des autres racontant ainsi une histoire en plusieurs étapes.

NB : un jour je passerai au 24mm lorsque j’aurai trouvé celui qui me convient…

exemple :

Les mariés à la sortie de l'église

Nikon 50mm f1.4 : J’ai redécouvert dernièrement cette focale un peu tombée en désuétude avec la grande mode du 35mm. J’aime ce rendu très polyvalent permettant de faire des portraits très proches sans toute fois déformer abusivement les traits du sujet et permettant également des plans relativement larges racontant une histoire. Sa grande ouverture permet d’obtenir un magnifique flou d’arrière plan pour concentrer le regard sur le sujet de la photo. Ma focale fétiche.

exemple :

enfants regardant par la fenêtre

portrait de petit garçon

Nikon 85mm f1.8 : Souvent dans le sac, cette focale est utilisée lorsque la configuration des lieux empêche de se rapprocher trop près des sujets pour en faire des portraits (particulièrement le cas dans les grandes églises ou mairie). Une grande ouverture passe-partout, un format discret, un très bon rendu.

exemple :

mariés s'embrassant à la mairie

Samyang 14mm f2.8 : J’ai longtemps possédé un  zoom ultra grand angle de compétition qui coûtait un bras (14-24mm) ; jusqu’à ce qu’un jour je décide de faire une étude des photos prises avec : seules 0.5% des photos livrées aux clients étaient faites avec cette optique, 98% d’entre elles étaient réalisées à la focale 14mm… J’ai donc décidé de la remplacer par un 14mm « bas de gamme ». Le Samyang est assurément bon marché est n’est pas un mauvais objectif, il fournit même des performances très respectables !

Je ne m’en sers que 2 minutes par reportage, en général pour une vue du chœur ou de la salle de réception : 5 photos prises – 1 livrée, le meilleur ratio de mes objectifs !

exemple :

salle de mariage du Palais Beaumont à PAu mariés dans uns voiture ancienne

Nos choix communs :

Les courroies : nous ne travaillons surtout pas avec les courroies d’origine des appareils, particulièrement voyantes et inconfortables. Nous leur préfèrons des modèles matelassés et légèrement élastiques pour absorber les à-coups au cours des déplacements.

 Le sac : moins on à l’air de photographes, plus vite on nous oublie

Cartes de visite : un bon pourcentage de nos clients nous ont abordés sur un mariage

Dans un sac plus loin (dans le coffre par exemple) :

Nikon 70-200mm f2.8 – parfois très efficace pour les couples timides pendant la session de photos de couple – ou pour des portraits lors du cocktail (plus rare… souvent réalisés au 85mm).

Nikon 24-120mm f4 – objectif de secours – très bon à toutes les focales.

trépied : pour une vue de la salle de réception de nuit, en partant.

flashs avec filtres et trépieds d’éclairage : très utiles pour rajouter des « effets de lumière » au cours de la soirée dansante.

chargeurs de batteries et de piles (flashs) au cas où

Bien que nous travaillions l’un en Canon, l’autre en Nikon ; bien que les focales utilisées soient légèrement différentes ; nous pouvons constater que la philosophie est rigoureusement identique : avoir du matériel de qualité, discret et léger. Le choix de focales fixes contribue à tout cela tout en garantissant une cohérence à nos prises de vue.

Des commentaires, des questions ? N’hésitez nous sommes disponibles tant que la saison des mariages ne bat pas son plein ! (Après : prévoir un délai…)

Sinon rendez-vous à notre prochain article !




Facebook       Google+


Gardères & Dohmen sont classés 37ème International et 2ème France par L'International Society of Professional Wedding Photographers en 2017.
Gardères & Dohmen are in the ISPWP TOP 100 Wedding Photographers 2017


Regard d'Auteur SIGMA ISPWP Fearless WPJA
Mentions Légales